mercredi 25 juillet 2012

Faut-il manger de la viande

Je ne m’en cache pas, le texte le plus lu de mon blogue est l’article « Pourquoi faut-il manger de la viande », un brulot dont le seul but avoué était de faire réagir mon amie Angélique, ce qu’elle a fait. J’ai reçu nombre de commentaires d’internautes qui m’ont sermonné et traité de tous les noms.

Aujourd’hui, à la suite de l’écoute d’une conférence : « Food That Kills », j’ai réalisé un peu l’aberration de vouloir manger de la viande à chaque repas : l’histoire du sang plein de gras m’a parlé bien plus que tout ce qu’on m’a déjà dit. Après tout, si on finit par avoir le sang si gras qu’il a plus de mal à circuler et que c’est évitable…

Cela rejoint les inquiétudes que j’ai dans mes réseaux sociaux : plusieurs de mes amis font de l’embonpoint ou sont obèses, la plupart de mes amis sont, d’après moi, en mauvaise santé. Je ne juge personne ici et je ne déclare pas être un modèle à suivre, je trouve simplement étonnant que tant de personnes dans la force de l’âge aient autant de problèmes de santé. C’est un peu inquiétant de vouloir faire de l’exercice physique et de se sentir seul (ou presque) à pouvoir ou vouloir s’activer.

Depuis une semaine, j’ai tenté de faire un effort supplémentaire pour manger moins de viande et plus de grains, de légumineuses et de fruits et légumes. Je n’ai pas changé mes autres paramètres, j’imagine qu’on voit les bénéfices à plus long terme. Pour l’instant, à part d’avoir éliminé les « coups de barre », je n’ai pas vu d’autres effets.

Je croyais vraiment être la dernière personne à pouvoir être convaincue des effets néfastes de manger trop de viande : force est d’admettre qu’il est plus facile d’entamer une réflexion lorsqu’on a des exemples de problèmes à profusion et que cette viande, qu’on affectionne tant, coûte de plus en plus cher, sans parler de l’impact environnemental désastreux qu’elle occasionne et qui, comme société, nous afflige de plus en plus.

Je pense qu’avec le recul, il est utile de reformuler mon premier article et d’admettre qu’il est possible de faire des erreurs. Comme dans toutes choses, il est utile de modérer : je pense qu’il est donc possible de manger de la viande et d’être en bonne santé, si on n’en abuse pas.

1 commentaire:

Bayart Pierre-Emmanuel a dit...

Salut Le Cardinal,

Tout d'abord merci pour ces deux articles sur la consommation de viande; même si je n'en suis pas consommateur je trouve ça vraiment bien que tu partages ton avis, ça montre que tu te questionnes, que tu te cherches; c'est tellement mieux que de ne rien faire, que de ne pas s'exprimer;

Pour d'autres petites infos, je te joint un lien vers wiki (que tu as d'ailleurs peut-être déjà pris connaissance) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Viande notamment la section "Consommation de viande et santé".

Après je ne sais pas si tu connais "Vivre Cru" ils ont des vidéos sur Youtube, vraiment bien et pédagogiques. Il explique notamment le fonctionnement des intestins : http://www.youtube.com/watch?v=EUCl0y-hKl4.

Ils proposent plusieurs astuces pour "réparer" ces intestins, je t'en partage 2 ici :

- jus de légumes verts : (épinard, laitue, ...) sans la pulpe (fibres) dans le but, grâce a la chlorophylle, de nettoyer les intestins des dépôts qui s'accumulent et empêchent l'assimilation correcte des nutriments tout en favorisent l'apparition de micro-organismes (vers, bactéries non-amies, ...) (qui apparaissent pour détruire ses dépôts).
sur la chaine de "casasnovas thierry" (Vivre Cru) il y a plusieurs vidéos au sujet des jus.

- 10 jours (ou plus) régime banane : ils proposent un régime mono-alimentaire avec la banane parce que c'est un aliment complet dont pas de risque de carences. Les avantages : pour le corps, le fait de n'avoir qu'un type d'aliments a digérer facilite énormément la digestion (on s'en doute) (voir plus ici : http://www.youtube.com/watch?v=vSDBekmTwe8) et au niveau psychologique, c'est énorme ! je m'explique le fait de ne manger qu'une sorte d'aliment nous fait gagner énormément de temps : pas la peine de se questionner a savoir que va-t-on cuisiner, pas la peine de cuisiner, pour les courses c'est pareil on sais ce qu'on veut; ça augmente considérablement le "temps de cerveau disponible".
Avec le temps ainsi libéré, j'en ai profiter pour faire plus de sport, de méditation, de lecture, ...

Maintenant mon "bol alimentaire" se compose de jus de légumes vert, bananes, diverses noix, salades de légumes et/ou fruits, levure de bière, spiruline (pour la b12 notamment). (j'essaye de m'y tenir de mon mieux). (plus de sucres autre que ceux naturellement présent dans les fruits et légumes, évidemment plus de boissons gazeuses, ...)

Faut savoir que les flatulences, hémorroïdes, maux d'estomac, inflammations, ... ne sont pas normaux; enfin dans notre culture occidentale oui, mais ce n'est pas naturel si on avait culturellement un régime alimentaire adapté a notre physiologie.

Évidemment tout est relatif et dépend de chacun.

Merci pour ton attention, je te souhaite une bonne journée et bonne continuation.
Chao