jeudi 10 juin 2010

Le jardin

Depuis maintenant plus d’une semaine, je me suis mis au jardinage à la vitesse grand « V ». En fait, tout a commencé bien innocemment par un intérêt soudain pour le jardinage, cet art viril [sic] qui se perd dans la nuit des temps. Montréalais jusque dans le fond de mon âme, les jardins communautaires sont pour moi le moyen idéal d’intégrer une activité agréable aux trépidations de la ville.

Il me semble répéter à tout le monde que je croise les mêmes choses : j’ai 10 sortes de tomates différentes, deux sortes de salades, de la bette à carde (en trois couleurs différentes), un plant de concombre, deux rangs d’oignons, de la coriandre, du shiso, un brin d’aneth, du basilic frisé à longue feuille, de la menthe, des plants de piment habanero ainsi que des piments bleus (à voir). C’est un petit jardin, mais c’est le mien et j’en suis fort heureux ainsi. Peut-être me laisserais-je aller jusqu’à vous montrer des photos un jour!

2 commentaires:

Apollinien a dit...

C'est ''shiso'', pas ''schizo'' comme dans schizophrène. ''Shiso'', c'est comme ça que les japonais eux-même l'écrivent en romaji, leur système de romanisation de leur langue.

Le Cardinal a dit...

Merci, voilà qui est fait!